Blogueur, L’Erreur à Commettre

Bloguer, c’est un métier. Et s’il y a bien une erreur à commettre en démarrant son projet de blog, c’est bien d’ignorer ce fait.

Lorsque vous projetez de créer votre blog, c’est avant tout pour satisfaire votre envie de partager une passion.

Que ce soit votre but premier ou pas, l’idée vous viendra forcément qu’en vivre à temps partiel ou complètement, serait super.

Et vous aurez raison : travailler avec plaisir perd totalement la notion de « labeur » et si, comme tout indépendant, vous dépassez allègrement les « 35 heures salariales », ce ne sera plus une contrainte.

Vous allez donc vous déclarer professionnel et faire les démarches administratives nécessaires mais…

LE MÉTIER DE BLOGUEUR N’A RIEN D’OFFICIEL

Déjà, en vous déclarant, pas facile de savoir dans quelle catégorie (APE) vous allez vous caser : ne cherchez pas « blogueur », il n’existe pas.
Essayez de demander un prêt à votre banque et dites-lui que vous êtes blogueur… et regardez la tête de votre interlocuteur.

Même votre entourage et vos amis ne vous prennent pas trop au sérieux. Ils considèrent plus cette activité comme « un passe-temps ».
Alors, que vont penser les autres ?

Sur les réseaux sociaux, en créant, par exemple votre page Facebook, vous ne verrez pas ce terme.

Pourtant, bloguer est soumis à différentes lois… très officielles

Dès lors que vous gagnez un peu d’argent (publicité, affiliation, produits, formations…), vous devez le déclarer et payer l’Urssaf.

Vous allez certainement commencer par vous déclarer « auto-entrepreneur ». C’est le plus simple pour démarrer.

Même si ce n’est pas obligatoire, il est fortement conseillé d’ouvrir un compte bancaire réservé à votre usage professionnel.

Vous devrez faire attention aux droits à l’image, bien référencer les extraits de contenus que vous serez amenés à citer etc. car même si votre métier n’est pas reconnu, le risque juridique encouru est bien réel !

Il vous faudra tenir une comptabilité si simple soit-elle.

Comme vous récupérerez les coordonnées (nom, mail, tél. et autres données identitaires) de vos lecteurs pour créer vos listes d’abonnés, vous êtes supposé en avoir fait la déclaration au CNIL.

De même, vous devez faire une page « mentions légales » où vous déclinez votre identité professionnelle et vos « CGV » (conditions générales de vente) mais attention à ne pas faire de « copier-coller » sur un site qui a le même thème que vous.

Au niveau des produits à vendre, si vous êtes assujetti à la TVA (ne concerne pas l’auto-entrepreneur), vous devez préciser le taux de TVA et le TTC.

Mettre en place la formalité des « 2clics » pour toutes ventes afin d’assurer la liberté du consommateur et faire attention au droit de rétraction de 14 jours (et non 7 comme on le voit trop souvent indiqué) dès sa validation par clic.

Évitez bien sûr toutes critiques à l’égard de tierces personnes : rappelez-vous que vous êtes dans le domaine public. Attention à vos propos.

MA RÉFÉRENCE SUR LES RISQUES JURIDIQUES EST THIÉBAULT DEVERGRANNE ET JE VOUS ENCOURAGE VIVEMENT A ÉCOUTER CE WEBINAR
https://www.donneespersonnelles.fr/7-risques-juridiques-des-entrepreneurs-du-web

Bloguer, c’est aussi devenir un chef d’entreprise !

J’attire votre attention sur cette notion qui n’est pas souvent abordée. J’y vois deux raisons :

1/Sur Internet, on voit beaucoup d’incitations à devenir blogueur « très facilement » avec la « carotte » de gagner « vite et beaucoup » et malheureusement, trop de personnes encore veulent croire au miracle.

2/Le fait que toute personne, même sans formation, puisse bloguer sur un sujet dont elle est devenue experte et pourquoi pas ? En obtenir des revenus.

Ces deux raisons minimisent tout l’engagement que cela représente.

Dès lors que vous vous déclarez, vous devenez chef d’entreprise.
Vous n’avez pas d’employés ? Peu importe, vous êtes un chef d’entreprise.

ET VOUS DEVEZ EN AVOIR L’ATTITUDE :

  • Avoir un caractère Indépendant
  • Être un battant
  • Savoir déléguer
  • Être positif
  • Développer une bonne dose de confiance
  • Avoir de l’empathie
  • Savoir prendre des initiatives
  • Gérer ses émotions
  • Être opiniâtre
  • Être pédagogue
  • Avoir une bonne organisation

Voilà pour les principales qualités. Vous devrez aussi transmettre votre SAVOIR-FAIRE et surtout votre SAVOIR-ÊTRE.

Enfin, vous aurez à bien équilibrer vie personnelle et vie professionnelle !

Je vous livre mon expertise sur les chefs d’entreprise :

Dans ma première partie de vie professionnelle, j’ai mis en place au sein de mon équipe les “cercles de qualité” (ce qui correspond au coaching fait dans les entreprises d’aujourd’hui), j’ai fait des interventions en entreprise pour régler des conflits, revoir les aménagements matériels, certains postes de travail etc.

J’ai créé une société de portage salarial, soutenant en cela les indépendants sur leurs projets… puis enseigné au sein de différents MLM (Marketing Multi-Réseaux) sur les techniques de vente.

Tout cela sans “bagages universitaires” particuliers, forte de mon expérience, en apportant une vision objective et HUMAINE avec ce qui semble manquer le plus à notre société actuelle : du bon sens !

nez-dans-le-guidon-chef-entreprise-coureur-cycliste-doc-cp4-informatique-blogueur-erreur-a-commettreQuelque soit la structure mise en place, c’est la course à la rentabilité (ou l’appât du gain)… Notre société de consommation pousse le chef d’entreprise à être le “nez dans le guidon” et le rend “esclave” de son entreprise alors que c’est

L’ENTREPRISE QUI DOIT ÊTRE AU SERVICE DU CHEF D’ENTREPRISE

Quel chef d’entreprise serez-vous demain ?

ballons-toutes-couleurs-tetes-souriantes-interrogatives-tristes-emotions-doc-cp4-informatique-blogueur-erreur-a-commettre

C’est clair, le malaise est bel et bien installé dans le monde professionnel même si à l’horizon pointe “de nouvelles méthodologies” comme l’entreprise sans chefs ou l’Holacratie

Mais, entre “ressentir” le besoin de changer notre façon de voir et accepter de quitter nos anciens fonctionnements, il y a un pas immense à franchir ET un pas plus grand encore pour changer nos mentalités et mettre en place de nouvelles règles !

D’ailleurs, sont-elles réellement de « nouvelles » règles ?

Pour moi, il s’agit plus d’une remise en question du chef d’entreprise en tant qu’Être Humain.

J’ai eu l’opportunité de créer un module « Être Chef d’Entreprise » pour  un  C.B.E. (Comité de Bassin pour l’Emploi) dans le cadre d’un accompagnement « Synergie Entreprendre » auprès de futurs chefs d’entreprises.

Ce qu’ils ont aimé ?

Tout ce que j’ai apporté sur le plan humain pour être demain le « TOP CHEF DE LEUR ENTREPRISE ».

Les conseils sur la façon d’être à l’écoute de leur ressenti profond, en phase avec le cœur (et non mener par leur mental) :

  • Préserver, dès la conception du projet, leur vie personnelle.
  • Assurer un développement durable dans le temps pour leur création.
  • Découvrir comment gérer leurs émotions qui fut un moment très fort de ce stage.

La même chose s’est reproduite lors d’une formation proposée par le Conseil Général de ma région pour des professionnels au service de l’entreprise :

  • Comment accompagner efficacement les personnes en ré-orientation professionnelle
  • Comment accompagner des patrons ayant perdu leurs entreprises – autrement dit : faire le deuil après une liquidation judiciaire ou tout autre arrêt brusque…

Ces dernières années, il y a eu le “boum” de l’auto entreprise pour faciliter la création avec les avantages d’un régime “micro social”. Très séduisant au premier abord, il faut quand même en nuancer les résultats :

En effet, beaucoup ont créé mais combien en vivent ?

D’après une information de « Capital » à fin mai 2013, 893.06 personnes étaient affiliées à ce régime mais seulement 7,6% déclaraient un chiffre d’affaires de 6 000 euros…

Que l’entreprise soit pyramidale (entreprise classique) ou collégiale (Holacratie), ce sera toujours l’affaire de l’Humain !

Chefs-dentreprise-holacratie-doc-cp4-informatique-bloguer-erreur-a-commettre

Et mon expertise sur le chef d’entreprise « blogueur » :

“Comment Vivre de Sa Passion” en tant que blogueur n’échappe pas à cette loi : AVOIR LA BONNE ATTITUDE DU CHEF D’ENTREPRISE.

Si vous démarrez en dilettante, je ne dis pas que n’y arriverez pas mais vous rencontrerez beaucoup d’écueils sur votre route et je ne parierai pas sur votre durée à longue échéance.

Par contre, si vous prenez conscience, dès le départ de votre projet, que vous devenez un « vrai » professionnel, vous agirez en tant que tel.

  • Et vous attirerez les bonnes personnes pour vous épauler.
  • Vous transmettrez votre expertise et saurez convaincre vos lecteurs, abonnés et clients.
  • Ainsi, vous dégagerez tout le sérieux de votre démarche et aurez suffisamment de « niaque » pour continuer la route malgré les difficultés.

 

A la liste des qualités décrites plus haut, le blogueur doit rajouter :

  • Un solide sens de l’analyse
  • La capacité de s’auto-gérer
  • Le don de l’observation
  • Le goût de l’écriture
  • La curiosité des nouvelles technologies
  • La passion des médias

 

Et avoir la maîtrise de l’outil Internet.

Un autre aspect à prendre en considération :
Vous démarrerez probablement seul(e) mais vous aurez besoin de déléguer certaines choses (on ne peut pas être bon en tout).

En plus de vos partenaires… vous aurez peut être, dans un avenir plus ou moins proche, des salariés pour assurer l’évolution de votre entreprise. Il vous faudra développer alors une qualité supplémentaire : celle de manageur !

En conclusion

Avoir la bonne attitude du chef d’entreprise dès maintenant, c’est vous donner plus de chances pour réussir et assurer la pérennité de votre métier de blogueur, blogueuse.

Quel beau métier à vivre.

Pour le vivre sereinement, ne commettez pas l’erreur de l’ignorer ! émoticone-clin-d'oeil-féminin-informatique-pour-particuliers-et-blogeurs-debutants-Doccp4

Suivez-moi !

À propos de ce site

Ce site est en cours de construction

Merci de votre compréhension

BIENTÔT la possibilité

- de vous inscrire à la newsletter

- votre cadeau de bienvenue

Et l'accès aux différents ateliers...

METTEZ DOC'CP4

DES MAINTENANT

DANS VOS FAVORIS ;-)

Pour bloguer à l’aise

sg-autorepondeur.com
Thèmes en français !

Plateforme WP Digital

Et service après-vente impeccable ! *****

Mentions Légales

juridique-marteau-justice-legal-blog-doc-cp4-mentions-legales
contrat-cgv-vente-ventes-doc-cp4